Trois catégories de livres incontournables pour constituer une bibliothèque de classe maternelle

livres

Les livres sont des trésors qui permettent de se divertir, de stimuler l’imaginaire, de mieux se connaître, de découvrir le monde, de se familiariser avec la langue écrite… Les intérêts sont divers et nombreux.

Dans cet article, vous trouverez des suggestions à la fois communes et spécifiques aux différentes tranches d’âge :

Constituer une bibliothèque de classe, c’est proposer des livres qui répondent aux besoins des enfants et aux objectifs d’apprentissage que se fixe l’enseignant.
De façon schématique, les livres peuvent être scindés en trois catégories d’égale importance : la fiction (contes et albums de littérature de jeunesse), la nature et le monde.

Spécificités selon les âges

Très petite et petite section
C’est l’âge des premières lectures mais c’est aussi l’âge où comprendre le langage, comprendre l’oral est primordial.
Après avoir lu pour vous-même le livre, vous pouvez raconter l’histoire avec vos mots à vous. Vous pouvez aussi accompagner chaque passage lu d’une reformulation orale pour en expliciter le sens. C’est seulement après, que vous lirez le texte, uniquement le texte, plusieurs fois.

Il suffit de peu de livres, épais et solides. A cet âge, tout passe par le corps et le langage. Il est trop tôt pour l’abstrait, l’intellect : cela empêcherait les bonnes connexions entre les synapses du cerveau.

Moyenne Section
Attention au choix des livres ! Ils ne font pas encore bien la différence entre réalité et imaginaire. C’est l’âge des premiers cauchemars, de la peur du loup, de la peur du noir… Des livres avec des éléments imaginaires : oui mais sans confusion possible.

Grande Section
C’est souvent l’âge où l’enfant commence à s’intéresser à l’activité de lire et d’écrire. Je dis « souvent » car cela peut être avant ou plus tard. Il est important de bien distinguer l’acte de lire et celui de raconter pour que les élèves comprennent que lire c’est regarder les mots et que les mots ne changent pas (ce qu’on appelle la permanence de l’écrit).

Cours Préparatoire
7 ans : un âge important, charnière ! Les enfants grandissent et se transforment : ils perdent leurs dents, ils s’affirment, ils ont de nouveaux besoins, ils se posent de nouvelles questions, ils s’ouvrent au monde…
Le CP marque l’entrée dans le monde des codes abstraits dont celui de la lecture. Cela marque l’accès au monde des grands, qui attire et fait peur en même temps.

En grandissant, les intérêts des enfants évoluent mais les livres proposés pour les plus jeunes sont tout autant valables pour les plus âgés.

L’importance des temps libres dans le coin des livres

Dans « L’activité mentale en maternelle », Claire Depeyre et Bernard Perbet s’attachent à montrer que le coin des livres est un espace d’appropriation du livre qui servira, par la suite, d’appui à l’apprentissage de la lecture.
Ils distinguent deux étapes :

De 2 à 4 ans, les enfants s’approprient l’objet livre en le manipulant. Ils les disposent sur l’étagère, les alignent, les empilent. Ils jouent avec comme dans n’importe quel autre coin de la classe. C’est cette première phase d’appropriation, par la manipulation, qui leur permet de différencier les livres des jeux.

De 4 à 6 ans, l’appropriation du livre passe par la connaissance du contenu. Ils sont devenus capables de donner du sens aux images et d’établir des liens en vue de la narration. Ils racontent page après page, ils reproduisent les actions du lecteur. De cette manière, les élèves se construisent une représentation mentale de plus en plus précise de l’activité de lecture.

Ces deux phases sont le résultat d’un long processus de maturation « […] qui s’oppose à la précipitation qui porte l’enseignant à proposer une approche de la connaissance de l’écrit, suivant une motivation encore extérieure à l’évolution de la pensée, en s’appuyant sur les premières manifestations d’intérêt pour les livres, sans plus. »

Les auteurs invitent les enseignants à offrir des temps libres, réguliers, dans le coin des livres, pour permettre l’appropriation des livres.

La fiction

Les contes 
Ce sont des histoires qui perdurent depuis des générations et des générations. Et ce n’est pas sans raison. Au delà d’une morale qu’ils véhiculent (et que l’on peut tout à fait discuter), les contes abordent des thèmes essentiels dans la vie des enfants, répondent à leurs interrogations, leurs angoisses, leurs besoins.

TPS/PS

  • Boucle d’or et les trois ours (Trouver sa place dans la famille, dans la fratrie)
  • Les Trois Petits Cochons (Le loup, symbolisant leurs peurs, qui est vaincu)
  • La petite poule rousse

MS

  • Le Petit Chaperon Rouge
  • Poule Rousse (la version avec le renard)

GS

  • Le loup et les 7 chevreaux
  • Kirikou
  • Le roi lion

CP

  • Le vilain petit canard : un conte sur la transformation, la métamorphose et le rejet, l’exclusion. Il répond au besoin de trouver sa place.
  • Le petit poucet
  • Peau d’âne
  • Hansel et Gretel

Les albums de jeunesse 

Parmi les innombrables possibilités, voici quelques propositions :

TPS/PS

  • Des séries avec un personnage principal: il n’est pas facile pour un enfant de 2 ans de comprendre que l’ours qui est sur la page de gauche est le même ours que sur la page de droite, idem d’une page à l’autre. Pour lui, ce sont des personnages différents. Proposez-lui plusieurs albums avec un même personnage, et de préférence n’apparaissant qu’une seule fois par double page. Vous lui permettrez, ainsi, de construire la permanence du personnage, de comprendre que l’ours que l’on voit sur toutes les pages est un seul et même ours.

Trois exemples :

Petit poisson blanc, de Guido Van Genechten : mon préféré ! Chaque album aborde un thème différent : les émotions dans Bravo Petit poisson; le nombre 2 à travers des adjectifs et leur contraire dans Petit poisson blanc devient grand

PetitPoissonBlancDevientGrand PetitPoissonBlanc Bravo Petit Poisson

Tchoupi : c’est une série intéressante car elle aborde des thèmes de la vie quotidienne. C’est un excellent support pour susciter des échanges et mettre des mots sur ce que les élèves vivent au quotidien.

Les aventures d’une petite oie attachante d’Olivier Dunrea: Lola, Lola et Olga, Ollie…
Lola Ollie Lola et Olga

  • Des albums pour parler des émotions :à cet âge, les enfants découvrent énormément de choses sur le monde qui les entoure et sur eux-mêmes. Ils découvrent notamment leurs émotions et vivent une vie émotionnelle très intense. Ils ont besoin d’aide pour comprendre ce qui se passe en eux. Certains albums peuvent y aider.
  • Ils découvrent également la notion de propriété.

cestamoi   Cestamoica

Et celle du vivre ensemble :

justeunpetitbout

MS

  • La moufle/le bonnet rouge (différentes versions)
  • Le petit hérisson partageur (partage en 4 et notion de point de vue)

herissonpartageur

GS

Des albums de jeunesse pour découvrir le monde

  • Dans le ventre du moustique, Tous derrière le tracteur(notion de régime alimentaire)
  • Dix petits amis déménagent (les complément à 10)

dixpetitsamis

  • La grosse faim de p’tit Bonhomme (structures répétitives, fabrication du pain, richesse des expressions)

grossefaim

  • Trognon et pépin (jeu de mots ; cycle de vie d’un pommier)
  • Les deux maisons (amour et dispute; dissolution du sel) – et une version « romancée » pour les plus petits

lesdeuxmaisonsgrandmeresucre

  • Billy se bile (surmonter ses peurs)
  • Un poisson est un poisson (Construire la notion de point de vue)
  • Petit gris (thème fort : misère, exclusion)

Des livres qui évoquent des possibles, un futur, un projet

Beaucoup de livres sont écrits au passé. Le futur et le conditionnel sont des temps que l’enfant entend moins. En lui proposant des histoires qui évoquent des possibles, des projets à réaliser, on habitue les élèves à côtoyer ces temps-là et donc à imaginer des hypothèses, des transformations. C’est important pour le développement de leur pensée.

  • Jolie Lune (Récit au passé avec des dialogues au futur; apprendre en tâtonnant)

jolielune

Des histoires qui détournent les contes et font rire 
J’ai seulement sélectionné deux albums pour les élèves de Grande Section. Bien souvent, l’humour et les références implicites rendent ce type d’histoires difficilement accessible aux enfants de cet âge-là.

  • Quel Cafouillage ! Après avoir travaillé sur le conte Le Petit Chaperon Rouge, il est intéressant de lire ce livre aux élèves. Une petite fille demande à son grand-père de lui raconter l’histoire du Petit Chaperon Rouge. Celui-ci n’arrête pas de se tromper (volontairement ?) en la racontant, ce qui agace la petite-fille qui le reprend (et fait rire les élèves qui connaissent le conte original !).

quelcafouillage

  • La clé. Cet album peut être lu avant ou après le conte Le loup et les 7 chevreaux. C’est l’histoire d’une maman qui se retrouve à la porte de chez elle et qui essaye de convaincre ses enfants, à qui elle a dit de n’ouvrir à personne, de la laisser entrer. On retrouve ici les mêmes procédés que le loup utilise dans le conte original. Après plusieurs lectures, un travail collectif de comparaison avec le conte sera nécessaire pour accéder à la compréhension et à l’humour de ce livre.

lacle

CP

  • La promesse (métamorphoses du têtard et de la chenille)

lapromesse

  • Au revoir Blaireau (thème de la mort)

aurevoirblaireau

  • Péric et Pac (apprendre à lire)

pericpac

Différentes entrées pour lire de la fiction

Le Kamishibaï

C’est un petit théâtre en bois dans lequel l’enseignant glisse les planches de l’histoire. Les enfants sont face aux images, pendant que l’enseignant lit le texte écrit au dos de chaque illustration.
C’est un moyen de capter l’attention de chacun. Les élèves sont captivés par ces grands dessins !
C’est un excellent support de langage autour d’une histoire.

Des histoires sans illustrations (à partir de fin MS)

Lire sans illustrations permet à l’enfant d’apprendre à construire l’histoire dans sa tête, à se faire le film. Cela stimule son imaginaire mais surtout cela l’aide à comprendre un récit et à identifier là où ça bloque, là où il n’a pas réussi à faire le film. Cela l’aidera pour son apprentissage de la lecture et de la compréhension en école élémentaire.
Les contes s’y prêtent bien.

Dans ma classe, je venais d’abord avec le texte uniquement, que j’avais saisi à l’ordinateur. Puis, après plusieurs lectures, discussions et explicitations, j’apportais l’album (ou les albums quand il y a plusieurs versions).

C’est aussi l’occasion d’apprendre que les dessins de l’illustrateur ne sont qu’une interprétation du texte de l’auteur, parmi d’autres possibles.

Les documentaires et imagiers sur la nature

Que l’on vive en ville ou à la campagne, la nature est une source infinie d’apprentissages. Ça tombe bien : elle passionne les enfants !

Des imagiers
Les imagiers sont intéressants pour enrichir le vocabulaire. Mais pas seulement ! L’auteur fait des choix pour présenter le livre, il fait des catégories, il fait des liens entre les images contenues sur chaque page. Et ce sont ces catégories et ces liens qui feront l’objet d’échanges enrichissants.
Choisissez-en plusieurs et de préférence avec des photos.

imagierfermeimagier animauximagier nature

Des documentaires

J’apprécie particulièrement la collection Patte à Patte de Milan.

escargot

Des albums

10petitesgraines Dix petites graines (cycle de vie des graines de tournesol)
arbreloiroiseaux
Album sans texte qui met en lien les transformations de l’arbre
et la vie du loir et des oiseaux, au fil des saisons

Les livres sur le monde

Milan jeunesse a conçu une merveilleuse collection « Le tour du monde », dont chaque livre présente un thème, illustré par des photos du monde entier. Elle ouvre le regard de l’enfant sur les autres, leurs différences et leurs ressemblances, et lui fait prendre conscience des réalités de son monde quotidien.
eaumonde ecolesdumondejhabiteici

papas du mondeadeuxmieuxjourneemonde

Des livres ou des magazines pour agir

Ces livres donnent un autre sens à l’activité de lire: ils permettent d’agir, de fabriquer, de cuisiner, de jouer… Ils sont particulièrement importants et appréciés en Grande Section et CP, à condition de réellement s’en servir.

  • Devinettes
  • Cuisines
  • Bricolage

Des poésies

On n’y pense moins, pourtant ils sont importants pour les enfants.

Partagez vos livres

Aidez-moi à compléter cet article en indiquant, dans les commentaires ci-dessous, les livres que vous recommanderiez.
Merci d’avance !

 

4 réflexions au sujet de « Trois catégories de livres incontournables pour constituer une bibliothèque de classe maternelle »

  1. Merci Cécile, j’aime beaucoup ce que tu proposes.

    Dans ma bibliothèque pour enfants que je n’ai pas à paris faute de place, j’ai les livres de mon ami Souleymane MBODJ qui est un conteur griot, j’ai rencontré au salon Marjolaine une femme formidable Aligne de Pétigny qui a créé sa société d’édition « pour penser », tous ses livres sont une petite merveille. J’espère faire un documentaire sur elle.

    Il y a aussi Armella LEUNG son blog conscience-quantique.com.

    J’ai toujours aimé les livres du Père Castor ainsi que la série des LILI avec différentes problématiques de l’enfant, un bon moyen d’engager la conversation sur un sujet.

    Si j’ai d’autres idéees, je penserai à toi.

    Belle journée.
    Nadine

  2. Bonjour,
    conteuse auprès des tout-petits et des maternelles,je souhaite vous faire part de la publication de mes contes pour les petits dans la collection Les aventures d’Ivanhoé le chat couché.
    Dans cette collection, Ivanhoé conseille, aide ou accompagne ses amis à travers 3 petits contes et une joyeuse comptine. Déjà 8 tomes parus en auto édition sur Amazon (version ebook et papier).

    tome 1 Le chat couché
    Tome 2 voilà l’été Grand Loup
    tome 3 Aglaé! Faut rentrer!
    tome 4 Un petit éléphant avec une seule dent!
    tome 5 A la recherche d’un ami
    tome 6 Fais hou hou petit Hibou
    tome 7 Ces six citrouilles-ci
    tome 8 Le petit Sanson

    ces contes sont une adaptation des contes que je donne auprès des maternelles.

    Du 31 août au 4 septembre, l’ebook Fais Hou Hou petit hibou est gratuit.

    POur en savoir plus: http://www.histoires-de-resiliences.com ou amazon.

    Je vous remercie pour votre attention et reste disponible pour tout échange.
    Michelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *